•  A Berlin vous pouvez voir le magnifique château de Charlottenburg. Le diapo qui va suivre réjouira vos yeux ainsi que vos oreilles avec  Jean Sébastien Bach.

    Ces   statues en plein mouvement dans le parc de Charlottenburg vous en donnent un avant-goût.

    cliquez sur: Charlottenburg

    Et la musique mes amis, une merveille bien sûr de leur sublime Jean- Bébastien.


    votre commentaire
  •   Théodore Chassériau autoportrait clic sur l'image

    tableaux

    Théodore Chassériau (20 septembre 1819 - 8 octobre 1856) est un peintre français né à Santa Bárbara de Samaná, aujourd'hui en République dominicaine, et mort à Paris.

    Il vit ses premières années sur l'ile de Saint Domingue à El Limón de Samaná, élevé par sa mère Marie-Madeleine Couret de la Blaquière, elle-même issue d'une famille de colons. Son père, consul de France à Porto Rico, peu présent, décède quelques années plus tard, laissant la charge de la famille à son fils aîné Frédéric-Victor-Charles Chassériau, lequel fait revenir ses frères et sœurs à Paris en 1822.

    De 1830 à 1834, Chassériau a pour professeur Jean-Auguste-Dominique Ingres qui décèle très tôt le talent du jeune Théodore, à qui il prédit qu'il sera "le Napoléon de la peinture".

    Nommé directeur à la Villa Médicis, Ingres lui propose de le suivre à Rome, offre que Chassériau décline faute d'argent.

    Très tôt, vers le milieu des années 1830, Théophile Gautier s'intéresse à l'art de Chassériau. Il lui prête alors des « vies imaginaires » ou parle de « grâce étrange » pour tenter de rendre compte de l'univers particulier du peintre. En effet, Chassériau ne cesse de se jouer d'atmosphères troubles, étranges, équivoques et mystérieuses. En 1839 alors âgé de 20 ans, Chassériau commence à exposer au salon avec Suzanne au bain. Il se lie d'amitié avec Théophile Gautier qu’il rencontra la première fois quand il avait 14 ans. Gauthier sera un ardent défenseur de son œuvre. En 1840, il part à Rome avec le peintre Henri Lehmann et peint le portrait du Père Henri Lacordaire renoue un temps avec son maître, Ingres, qui lui reprochera son manque de savoir livresque et avec lequel il rompra définitivement.

    Admirateur de Eugène Delacroix, Théodore Chassériau se sent attiré par l’Orient. Sur l’invitation du calife de Constantine Ali Ben Ahmed, il se rend en Algérie en 1846. Les scènes de combats de cavaliers arabes, les scènes de vie des femmes à Alger montrent combien Chassériau maîtrise le mouvement et est un grand coloriste.

    Ami d'Alexis de Tocqueville, le frère ainé de l’artiste qui était conseiller d’État a pu appuyer Théodore Chassériau pour l'obtention de la commande des fresques de l’escalier d’honneur de la Cour des comptes situé dans l’ancien Palais d’Orsay et incendié sous la Commune (aujourd’hui le Musée d’Orsay).

    Les fresques peintes par Chassériau de 1845 à 1848 constituent certainement l’œuvre majeure de Théodore Chassériau dont seuls quelques restes ont pu être sauvés grâce à l’initiative du baron Arthur Chassériau et d’Ary Renan. Ces fragments des fresques de la cour des comptes sont aujourd’hui conservés au Musée du Louvre.

    Chassériau combine avec talent et succès les leçons de ses deux illustres maîtres. La pureté classique des lignes ingresques se teinte de la fougue romantique de Delacroix, son second maître.

    Chassériau aime les femmes et leur compagnie. Il a créé un type de femme reconnaissable parmi toutes. Les femmes de Chassériau dans sa peinture sont étranges, d’une extrême sensualité et dotée d’un torse long et mince. Il faut voir Esther se parant pour être présentée au roi Assuérus, dit La toilette d'Esther, accrochée au Musée du Louvre[1].

    Avec la comédienne et demi-mondaine Alice Ozy, il aura une relation un temps, ce qui lui vaudra les foudres et le mépris de Victor Hugo[2].

    Chassériau meurt à l’âge de 37 ans en 1856 à son domicile du 2, rue Fléchier à Paris.

    Gustave Moreau réalisera en hommage à son ami et peut-être maître[réf. nécessaire] : Le Jeune Homme et la Mort (Musée d'Orsay).

    On redécouvre aujourd’hui une œuvre qui est authentiquement celle de Chassériau et un exemple d’assimilation d’influence contradictoire.[interprétation personnelle] Une rétrospective de son œuvre a eu lieu en 2002 au Grand Palais à Paris et s'est déplacée par la suite au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg et au Metropolitan Museum de New York.

    Les œuvres de Chassériau sont aujourd’hui visibles notamment au Louvre où une salle lui est consacrée, mais aussi au Musée d'Orsay, au MET de New York ou encore à la National Gallery à Washington.

    L’œuvre de Chassériau a fait l’objet d’une donation en 1936 par un cousin du peintre, le baron Arthur Chassériau. Il fit don aux Musées français de l'ensemble des œuvres de Chassériau qu'il mit une vie à réunir, soit 100 peintures et quelques 3 000 dessins.

    Andromène attachée au rocher par les tableaux Néréides

     

    Dans la mythologie grecque, Andromède  est une princesse éthiopienne. Fille du roi Céphée, elle est victime de l'orgueil de sa mère Cassiopée. Exposée nue sur un rocher pour y être dévorée par un monstre marin, elle est sauvée de justesse par Persée dont elle deviendra l'épouse.

     

    Apollon et Daphné vers 1844 tableaux  

    Bien que daté 1846, le tableau fut peint antérieurement ; il fut en effet exposé au théâtre de l'Odéon en 1845. Daphné a été changée en laurier pour échapper à la poursuite amoureuse d'Apollon. La métamorphose est suggérée par les jambes qui se transforment en tronc d'arbre.

    La toilette d'Esther

    tableaux  

    Pupille de Mardochée, un juif déporté par Nabuchodonosor en Babylonie, Esther a rejoint l’appartement des femmes - La Toilette d’Esther est, au premier chef, une scène de harem avec servante impassible, peau de tigre et coffre à bijoux - dans le palais d’Assuérus qui cherche une nouvelle épouse depuis la répudiation de l’indocile Vashti. Favorisée par l’eunuque Égée (qui apparait ici sous les traits d’un Maure), Esther se pare pour apparaître dans toute sa beauté au cours d’une présentation qui fera d’elle la nouvelle souveraine (une autre scène très prisée des artistes) et l’instrument du salut de son peuple. La composition de Chassériau témoigne, au premier chef, d’une certaine horreur du vide, cette horror vacui qui conduit parfois les peintres à encombrer l’espace pictural jusqu’à l’excès (au point que la servante et l’eunuque se trouvent partiellement « hors champ » ici). Cette impression d’encombrement est encore accrue par l’absence de profondeur d’une scène qui ne se déroule ni véritablement à l’intérieur d’une pièce ni, à proprement parler, à l’extérieur. Au-delà, on relèvera un climat de grande sophistication qui se traduit d’abord par la subtilité du coloris jouant, notamment, sur les différentes valeurs de blanc, du corps nacré d’Esther au tissu, barré d’une étoffe saumonée, qui lui couvre les jambes. Ce climat de préciosité alanguie est amplifié par l’élongation volontaire des proportions (le cou, les bras) et les libertés prises avec l’anatomie qui ne sont pas sans rappeler l’esthétique maniériste durant la Renaissance et, plus près de Chassériau, les fascinantes extravagances et les torsions impossibles d’Ingres.

    Vénus marine dite Vénus Anadyomène

    tableaux

    Née de l'écume marine, Vénus sort de l'eau. L'arabesque du corps rappelle les nus sinueux d'Ingres, dont l'artiste fut l'élève, et qui traita le même sujet (château de Chantilly). Le velouté des chairs traduit l'influence de la peinture vénitienne 

     ********  

    Pour compléter cet article voici un petit diapo avec le nom des toiles. Clic sur Chasseriau

     


    votre commentaire
  •  

    chèvre

    Cette chèvre-là fait de la varappe sans corde et de l'excellent fromage de chèvre chèvre

    Elle ne décroche jamais (ça se saurait). Ses exploits sont vertigineux (diapo non responsable si les personnes qui ont le vertige le regarde malgré tout). Sacrée biquette! clic sur chèvre 

    La chèvre du Salève

    chèvre

    Une autre espèce de chèvre est la chèvre du Salève. Elle ne varappe pas, mais est une excellente chèvre de compagnie et brouteuse d'herbe et même de fleurs de jardin. La photo date des années 6o, début de la photo en couleur. Elle est bien conservée pour son âge.


    votre commentaire

  •  Chine 
     **************************

    Chine 

    Shenzhen

    Chine 

    **************

    Clic sur l'image pour l'agrandir 

     Chine

    Les enfants chinois ont des trucs à eux. Regardez les! (ne pas cliquer)
     


     

    ChineChineAh les Chinois! Ils nous étonneront toujours. Même que dans le temps on parlait souvent du péril jaune. Il arrive à grands pas.

    *******

     

    Un hôtel fabuleux vous accueille

     Chine 

    clic sur hôtel

    Tianmen

    Chine

    Il y a au Tianmen des routes fabuleuses. Clic sur Tianmen

    ******

    Il y a des cités englouties:

    La cité engloutie de Shi Cheng

    clic sur l'image pour l'agrandir

    Chine 

    Dans le lac Qiandao repose la cité de Shi Cheng, vieille d'environ 1300 ans, elle est immergée depuis 53 ans dans les profondeurs des eaux.

    Il y a aussi des montagnes arc-en-ciel. Regardez 

    clic sur l'image pour la voir en grand

    Chine 

    Les montagnes de Zhangye Danxia se sont formées sur des couches sédimentaires terrigènes rouges qui ont été érodées durant 24 millions d'années.

    En Chine il y a Sichuan avec le Grand Bouddha de Leshan 

    clic sur l'image pour l'agrandir

    Chine

     

    Le Grand Bouddha de Leshan est une statue monumentale de Bouddha taillée dans la falaise du mont Lingyun au Sichuan

    ********** 

    Les chinois montent des spectacles à vous couper le souffle. Clic sur l'image

    Chine

    Les Chinois aiment rire Chine 

    Les Chinois sont taquins  Chine

        et même voyeurs  

    Chine

       ils ne connaissent pas la pudeur

    ils sont habiles Chine clic sur l'image

    et adroits Chine

      clic sur l'image

      

      

     

    Les Chinois ont le sens pratique très développé. Clic sur l'image Chine

     

      

      

      

    Avant de continuer mes éloges sur la Chine voici une ou deux photos que ma petite-fille a prises en Chine. Il faudra cliquer sur les mages pour les voir en grand.

    Chine Chine Chine Chine ChineChine

       les Chinois sont travailleurs Chine

    Ils ont fait un pont à la JiaozhouBay, Chine Chine Chine 

    Ils ont aussi fait ce pont Chine 

    Clic sur pont pour le voir en détail

    Les Chinois font aussi des sentiers vertigineux. ChineClic sur sentiers

    Ils font aussi des passerelles de verre Chine clic sur passerelle

    Et même des escaliers vertigineux  (clic sur l'image pour l'agrandir)Chine  

    Escalier en spirale sur les monts Taihang mesure 91 m de haut 

    **********

    Ils font aussi des villes à flan de montagne Chine clic sur shanxi

     

    Les Chinois savent faire ça Chine 

     et même ça 

    Chine 

     

     

      

      

      

      

      

      

     

    Les Chinois font de beaux jardins. Clic sur l'image Chine 

    en voici encore un  En Chine on fête la lune. clic sur l'image

    Chine bis C'est la fête nationale pendant laquelle on mange de délicieux gâteaux

    Chine bis Chine bis

      En Chine on se balade en voiture volante. La preuve:  

     

    En Chine il y a le Tibet Chine que vous pouvez voir dans ma colonne de droite en cliquant sur Tibet

     

     


    3 commentaires
  • copieuse

     

    En voilà une qui copie sans vergogne. Vous ne me croyez pas? Alors  cliquez sur copieuse

    Un charmant blogueur, grand humoriste devant l'éternel, m'envoie ce commentaire

     "Ce n'est pas prouvé que ce soit la France qui copie !!!! ,"  Les Français sont chauvins et frimeurs......signé omsisi


    votre commentaire
  • copieuse

     

    En voilà une qui copie sans vergogne. Vous ne me croyez pas? Alors  cliquez sur copieuse (diapo automatique). Un charmant blogueur, grand humoriste devant l'éternel, m'envoie ce commentaire

     

    "Ce n'est pas prouvé que ce soit la France qui copie !!!! ,"


    votre commentaire
  • Salvador Dalí, marquis de Dalí de Púbol, né à Figueras le 11 mai 1904 et mort dans la même ville le 23 janvier 1989, est un peintresculpteurgraveurscénariste et écrivain catalan de nationalité espagnole. Il est considéré comme l'un des principaux représentants du surréalisme et comme l'un des plus célèbres peintres du xxe siècle.

    Quelques'uns de ses  tableaux psychédéliques sont visibles en cliquant sur l'image,

    Dali S Maintenant Dali onirique Dali S

    clic sur onirique

    ******

    Dali S 

    Le diapo qui suit montrei quelques peintures oniriques différentes. Clic sur onirique bis

    ******

    Maintenant un petit diapo comprenant quelques tableaux variés 

    Dali S 

    clic supeintures variées

     


    votre commentaire
  • divin

    Le diapo que vous allez voir est un divin plaisir. clic sur divin

     

     


    votre commentaire
  • escalier

    Pour voir ces escaliers exgraordinaires, clic sur   escaliers

    escalier

     Impossible de dire combien de fois on est monté et  descendu des escaliers. Les globe-trotters ont-ils peut-être eu la chance de grimper ces deux- là qui se trouvent à l'opposé l'un de l'autre. Le 1er est en Sicile et le second au Mexique. Ce sont des chefs-d'oeuvre. Jugez par vous-mêmes en cliquant sur  escaliers escalier sicilien

     

     

     

     

     

    clic sur escalier mexicain

     escaliers


    votre commentaire
  • Un joli renardeau pour commencer l'année 2o15 fable


    fable

     Il y a le Corbeau et le Renard. Il y a aussi le Corbeau et

    fable le Lapin fable

    et le Renard,   

    fable 

    cliquez sur fable 

    *******

    Il y a aussi la cigale et la fourmi fable clic sur cigale & fourmi

     

     

    Et le lièvre et la tortue, vous connaissez? Les voilà fable


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique