• Camille

    Clic sur l'image pour voir un film sur Camille Claudel et Auguste Rodin

    lCamille Camille 

    ************

    Camille Claudel  en 1884 

     

     Cliquez sur visiteurs pour voir deux êtres exceptionnels, passionnés de sculpture et qui s'entre-déchirent. 

     

     

     

     

     

     

    **********************************************************

    La petite châtelaine est une oeuvre pleine de tendresse 

      

         Camille Claudel  est née à Fère-en-Tardenois (Aisne) le 8 décembre 1864 et décédée à Montdevergues (Vaucluse) le 19 octobre 1943. C' est une sculptrice française, sœur du poète et écrivain Paul Claudel. Elle a entretenu une relation passionnelle et tumultueuse avec le sculpteur Auguste Rodin, de vingt-quatre ans son aîné. Cet amour impossible, ainsi que son internement psychiatrique en 1913, la murant dans le silence le plus total, lui ont donné une aura égalant son génie. Le succès du film de Bruno Nuytten en 1988 est venu la sortir de l'oubli. Depuis 2005, la municipalité de Nogent-sur-Seine œuvre pour l'édification d'un musée consacré entièrement à Camille Claudel.

     Camille Claudel par Auguste Rodin (1886) (bronze 7/12, fonderie Rudier, 1869).

    Depuis l'enfance, Camille est passionnée par la sculpture et commence très jeune à travailler la glaise. Appuyée constamment par son père qui prend conseil auprès d'Alfred Boucher, Camille doit affronter la très forte opposition de sa mère, laquelle aura toujours une violente aversion pour cet art qui passionne son aînée.

    En 1882, alors que les Claudel séjournent à Wassy, Camille persuade sa famille d'emménager à Paris, à l'exception de son père retenu par ses obligations professionnelles. Cela, afin de perfectionner son art auprès des maîtres. Avec sa mère, sa sœur Louise, son frère Paul, elle habite au 135bis, boulevard du Montparnasse de 1882 à 1886. Ensuite Camille vit et travaille dans son atelier du 19 quai de Bourbon, dans l'île Saint-Louis de 1889 jusqu'à son internement en 1913, ce que rappelle une plaque souvenir apposée sur cette maison.

    Elle suit, tout d'abord, des cours à l'Académie Colarossi. Par la suite, elle loue un atelier avec des étudiantes anglaises dont Jessie Lipscomb avec qui elle se liera d'une profonde amitié.

    Camille a d'abord étudié avec Alfred Boucher. Celui-ci était à Paris pour mettre en place La Ruche, un phalanstère, une communauté d'artistes. Mais lorsqu'il gagne le Prix de Rome et s'installe à la Villa Médicis, il demande à Auguste Rodin de le remplacer pour son cours de sculpture qu'il donne au groupe de jeunes filles. Ainsi Camille et Rodin font connaissance. 

    Camille Claudel glisse de l'expressivité passionnée et exclusive du corps nu, propre à ce dernier, à une science des attitudes plus originale et maîtrisée qui relève de son génie propre. Des drapés très art nouveau enveloppent de plus en plus les corps. Un chef-d'œuvre tel que

     « la valse »                                                            

     (qui compte plusieurs versions) montre l'étendue de son talent. Mais l'artiste ne s'arrête pas là, elle explore une nouvelle voie, profondément originale. « J'ai beaucoup d'idées nouvelles », confie-t-elle à son frère Paul. Elle en donne quelques croquis étonnants, parmi lesquels on reconnaît 

      

     « les Causeuses ». 

      Comprenant que le monde de l'art continuera à ne voir en elle que l'élève de Rodin, Camille Claudel décide de quitter celui-ci. Les dix années qui suivront seront les plus productives de sa carrière, mais elle ne recevra pas de commandes de l'État (commandes demandées à grands cris par son admirateur enthousiaste Octave Mirbeau, qui proclama à trois reprises son génie dans la grande presse). En effet, Camille défie la morale sexiste du monde de l'art de l'époque en sculptant le nu avec la même liberté que les hommes. À la fin de sa carrière, elle reçoit enfin une commande lorsqu'elle sculpte le nu saisissant d'une femme seule et mourante Niobide blessée.  

     

      Sakountala

      est l'héroïne d'un drame écrit par le poète hindou Kalidasa, reprise au XIXe siècle dans un ballet de Lucien Petipa, musique d'Ernest Reyer (1858), et dans une sculpture de Camille Claudel.

     

     

      Persée et la Gorgone

     

     

      est une œuvre monumentale datée de 1902 de Camille Claudel de facture classique représentant Persée décapitant laMéduse. Persée est le fils de Zeus et Danaé, la Méduse est une des trois Gorgones, monstres ailés au corps de femmes et à la chevelure de serpents. Du sang de cette Gorgone naquit le cheval ailé Pégase. L'œuvre représente ici le moment où le héros vient de trancher la tête du monstre. Persée regarde dans son bouclier de bronze, qui lui sert de miroir, le reflet de la tête de Méduse afin d'éviter son regard qui conservait son caractère maléfique pétrificateur.

     

    Camille 

    Pour terminer voici une diapo avec quelques noms de ses sculptures.  clic sur Camille

     

      

    « un sculpteursculpture »

  • Commentaires

    2
    Dimanche 8 Mars 2015 à 19:54

    bonsoir couleur-parenthèse.

    Pas musicienne dans le vrai sens du mot. Dès l'âge de 1o ans j'aii pris des leçons de piano jusqu'à l'âge de 19 ans. Pendant un ou 2 ans j'ai pris des leçons de violon au conservatoire de Genève. Mettons que je suis mélomane et ne peux me passer de musique.

    J'ai regardé avec attention le blog de Maryvonne sur la sculpture. Cet art m'intéresse d'autant plus que mon frère est sculpteur. Si le coeur vous en dit, regardez mon article "un sculpteur".

    Amicalement

    1
    Samedi 7 Mars 2015 à 12:38

    Bonjour Omsisi! Moi aussi, j'aime beaucoup Camille, ses sculptures, sa sensibilité! Je n'aime pas Rodin qui a profité d'elle et l'a très mal accompagnée!

    J'ai vu aussi que vous êtes musicienne! Quel est votre instrument? Merci de vos gentils coms!

    Je vous invite aussi à visiter le blog de Maryvonne, "Passion Sculpture", c'est une amie et je pense que vous vous entendriez bien avec elle!

    Voici le lien: http://ad-mary44.over-blog.com/ (Vous cliquez dessus et vous l'avez en direct).

    Bonne journée à vous!  biggrin

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :